Les chauffe-eaux

Le chauffe-eau aujourd'hui (Électrique - Instantané -Solaire - Thermodynamique)

Un chauffe-eau est un équipement domestique qui chauffe l'eau d'une maison ou d'un appartement grâce à une source d'énergie.

Il en existe deux grandes catégories : le ballon d'eau chaude, qui contient une grande quantité d'eau maintenue chaude à l'intérieur, ou le chauffe-eau instantané, qui ne chauffe qu'au moment du soutirage.

En France, l'eau coûte en moyenne 0,34 centimes par m3. Il faut y ajouter le prix de l'énergie dépensée  pour chauffer cette eau. Avec un chauffe-eau électrique, il faut compter en moyenne 3,6 euros pour chauffer 1 m3 d'eau. Toujours en France, on gaspille environ 190 000 litres d'eau toutes les 5 secondes, que ce soit par inattention ou à cause d'un équipement défectueux. Mieux vaut donc s'informer, car chaque goutte pèse  sur le budget familial.

Il existe aujourd'hui de nombreuses solutions pour chauffer votre eau. Chacune d'elles répond à des besoins et à un budget spécifiques.

Voici les différents chauffe-eau qu'on peut aujourd'hui installer ou faire installer chez soi.

Le chauffe-eau : électrique à accumulation

Il s'agit communément de ce qu'on appelle un ballon d'eau chaude. C'est le chauffe-eau le plus courant. Le réservoir doit être adapté aux besoins familiaux : s'il est trop petit, la famille manquera d'eau chaude, s'il est trop grand, les coûts d'achat, d'entretien et la consommation en énergie seront trop élevés. Les dimensions idéales sont 100 litres pour une salle de bain équipée d'une douche et 130 litres avec une baignoire.

Un chauffe-eau électrique à accumulation a pour avantage principal d'avoir un très bon rendement. Une baignoire se remplit très vite et l'eau chaude est toujours disponible au robinet même s'il est très peu ouvert. Toutefois, la quantité d'eau chaude disponible est limitée et il faut du temps pour chauffer l'eau dans le ballon. Il consomme plus d'énergie qu'un chauffe-eau instantané. Il est plus cher à l'achat (compter 200 euros pour 100 litres de réserve) mais est bien isolé. Il faut le changer tous les dix ans en moyenne, et s'il tombe en panne, les réparations peuvent se révéler onéreuses.

Le chauffe-eau instantané

Il fonctionne à l'électricité ou au gaz. Il chauffe l'eau à la demande.

Un chauffe-eau instantané fournit une quantité d'eau illimitée. Il est moins cher à l'achat qu'un ballon d'eau chaude (compter 170 euros pour 4,5 kW/ heure). Il n'y a aucune perte d'énergie, car il ne chauffe que lorsqu'on débite de l'eau. Il n'y a pas de risque de dégât des eaux (pas de ballon d'eau chaude donc pas de risque de fuite d'eau). Si les robinets sont placés loin les uns des autres, il faudra plusieurs appareils sur la tuyauterie. Toutefois, la température peut fluctuer si plusieurs robinets sont ouverts en même temps et l'eau peut mettre du temps à chauffer.

Le chauffe-eau solaire

Il s'agit de faire chauffer l'eau grâce à un  équipement qui transforme la chaleur du soleil en électricité. Ce système permet surtout de compléter d'autres types sources de réchauffement d'eau.

Les grands principes : Un chauffe-eau solaire chauffe l'eau grâce à une énergie totalement renouvelable. Il est donc très écologique et ne produit pas de gaz à effet de serre. Mais son installation coûte très cher (même si des aides financières peuvent être demandées aux Régions et à l'Etat) et ne permet souvent pas de chauffer toute l'eau à lui seul. il s'agit d'un complément placé pour aider une autre système de chauffe-eau à bien fonctionner, en utilisant moins d'énergie.

Le chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique est un mode de chauffage de plus en plus demandé en raison de l'économie d'énergie qu'il permet de faire. Son fonctionnement est en fait assez simple. Il utilise les calories de l'air ambiant, la chaleur d'une pièce en somme, pour activer un fluide caloporteur. Ce liquide va chauffer l'eau du chauffe-eau qui sera restitué ensuite sous forme d'eau chaude sanitaire.

Ce système a le grand avantage d'utiliser une énergie renouvelable en permanence puisqu'il suffit qu'il fasse une dizaine de degrés pour que la chaleur de l'air active le système de chauffe du ballon. On imagine donc très facilement les économies que permet l'installation d'un tel chauffe-eau dont les performances vont bien au-delà des chauffe-eau classiques.

Pour parler chiffre, il faut compter environ 4 ans avant que le retour sur investissement ne se fasse. En effet, le chauffe-eau thermodynamique vaut au moins 3.000 euros pour un bon modèle, prix auquel il faut rajouter celui de l'installation et de l'entretien. Cela permet de diminuer jusqu'à 75% le prix de l'eau chaude sur une maison. 4 années donc avant d'obtenir la rentabilité d'un chauffage que vous garderez bien plus d'une dizaine d'années. L'investissement est donc très envisageable.

S'il est évident que ce système de chauffage est économique, il ne faut tout de même pas perdre de vue qu'il possède encore quelques inconvénients. On notera tout d'abord l'emploi d'un fluide caloporteur qui, lors d'un accident ou du démontage de l'appareil, se révèle être particulièrement polluant. On reste là dans des cas rares.

Le véritable problème du chauffe-eau thermodynamique pour le moment, réside plutôt dans l'absence de norme de contrôle. Ainsi, aucun organisme officiel ne contrôle encore les valeurs données par le constructeur. En somme, il n'est pas possible de vérifier l'efficacité d'un appareil en rapport avec les données fournies. On ne peut les comparer l'un à l'autre non plus. Pour un équipement dont le prix reste encore élevé, entre 3000 et 3500 euros sans les frais de pose et d'entretien, cela peut poser problème ou de mauvaises surprises sur le long terme. Il existe un coefficient de performance, le COP, dont la norme est de 3 pour indiquer un appareil efficace. Mais puisqu'il n'y a pas de contrôle des normes, on se rend vite compte qu'ils sont moins efficaces dans la pratique que dans la théorie, le coefficient tourne autour de deux. Le chauffe-eau thermodynamique reste néanmoins une bonne solution pour chauffer l'eau sanitaire.

Quelques rappels :

  • Choisir un local à la fois correctement chauffé pour en améliorer l'efficacité,
  • Privilégier un chauffe-eau thermodynamique à air extrait (VMC) pour un meilleur COP.

Si vous faites le choix d'un chauffe-eau thermodynamique à air ambiant privilégiez une installation dans un garage ou une buanderie afin de réduire les déperditions.

  • Faire le choix d'un fonctionnement en heures creuses /heures pleines pour bénéficier du tarif en heure creuse
  • Choisir un ballon en fonction de ses besoins, un ballon de 200 litres pour 4 personnes est suffisant.

Le chauffe-eau thermodynamique, une fois le premier investissement réalisé, est donc un très bon choix même s'il n'est pas encore assez encadré. Écologique car n'utilisant que la chaleur ambiante pour fonctionner, il vous fera aussi réaliser des économies notables sur le moyen et long terme.

Partager