Le ramonage

Il y a de nombreuses corvées à l'arrivée de l'hiver. Penser à faire rentrer du fioul, un ou deux stères de bois pour la cheminée, mettre des pneus neige et bien d'autres encore.

Parmi toute cette liste, il y a une chose que l'on oublie un peu trop souvent, c'est le ramonage.

C'est pourtant bien à tort car il est non seulement obligatoire vis à vis de votre assurance mais surtout il permet, une bien meilleure combustion et nous assure de passer un hiver en toute sécurité.

Question de sécurité

En effet, la première raison du ramonage est celle de votre sécurité. Faire nettoyer une à deux fois par an vos conduits de cheminées ou de chaudière fioul/gaz permet tout d'abord de régler le fonctionnement de celle ci mais aussi d'obtenir un meilleur tirage. Cela entraîne des économies d'énergies qui sont non négligeables.

Mais surtout, le ramonage évite le départ d'incendie ou une intoxication au monoxyde de carbone. 5.000 intoxications sont recensées chaque année, dont près d'une centaine mortelles, alors même que le simple passage d'un ramoneur éviterait la majeure partie de ces accidents. C'est parce qu'un conduit non entretenu est un danger que les assurances demandent un certificat de "vacuité du conduit sur toute sa longueur".

Le principe du ramonage

S'il y a bien obligation de faire effectuer, pour une chaudière au fioul, un poêle à bois ou une cheminée, deux ramonages par an dont un en période de chauffe, cela ne constitue pas non plus une contrainte énorme. Premièrement, d'un point de vue du coût, on compte entre 40 et 60€ l'intervention en province. Un tarif moyen qui n'est pas exorbitant. En effet, la procédure en elle même ne dure pas longtemps. Quelques minutes peuvent même suffire lorsque le conduit est régulièrement nettoyé pour ôter la suie depuis le dernier ramonage. La procédure consiste à passer des hérissons, des balais avec des brosses métalliques, dans le conduit pour en enlever le dépôt de suie. Cela se fait en une vingtaine de minutes. Une bien faible contrainte lorsque l'on comprend ce que peut apporter un ramonage bien effectué.

Une Obligation pour votre sécurité

Ne pas faire le ramonage peut entraîner des sanctions qui sont là pour inciter à se protéger des dangers d'une cheminée mal ramonée mais protéger aussi ceux qui vivent au sein d'un même immeuble ou d'une maison mitoyenne. Ainsi, que l'on soit propriétaire ou locataire, on doit ramoner le conduit de chauffage que l'on utilise. En cas de manquement avéré, une amende de classe 3 peut être prononcée. Toutefois, avant d'en arriver là, il faut se souvenir que le ramonage se fait d'abord pour sa sécurité.

Partager