La filière bois

Un nouvel Eldorado...

Ce que représentent nos forêts

La filière bois représente une solution à long terme dans le cadre du chauffage à la fois écologique, économique et inépuisable. Il faut savoir que la surface des forêts françaises couvre environ quinze millions d'hectares, elle est donc deux fois plus étendue qu'en 1850. Plus de 25% de notre territoire est couvert par la forêt et sa superficie s'accroît de près de 40000 hectares chaque année... C'est dire si l'énergie issue du bois a de beaux jours devant elle...

La surface boisée française arrive en tête de toutes les forêts feuillues d'Europe. Une grande partie est privée, appartenant à 3,8 millions de propriétaires, la partie restante est publique appartenant à l'Etat et aux collectivités territoriales et gérée par l'Office national des Forêts.

La majorité de la forêt française a pour vocation la production d'un bois d'œuvre de qualité, ou de bois de chauffage, dans le cadre d'une politique de gestion durable. En effet, il est important de préserver la diversité biologique et de maintenir les potentialités des sols, en se gardant bien de toute action irréversible.

Le bois utilisé comme ressource énergétique fait partie des énergies dites renouvelables, au même titre que l'énergie solaire, hydraulique, éolienne, géothermique...
L'un des principaux avantages de ce type d'énergie est qu'elle est inépuisable, contrairement à celles appelées fossiles (pétrole, gaz, charbon). De plus, le fait de se chauffer au bois permet de préserver l'environnement car sa combustion produit un minimum de déchets et engendre peu d'émissions polluantes.
Les énergies fossiles se raréfient, sont de plus en plus chères et continueront à le devenir... Il est temps donc de penser à une solution alternative, le chauffage au bois étant une solution idéale.

L'utilisation des énergies renouvelables d'origine française participe donc à la sécurité de nos approvisionnements énergétiques et contribue à la création d'emplois locaux, de nombreux métiers sont liés à la filière bois. Il est possible d'utiliser le chauffage au bois aussi bien en habitat individuel (insert bois etc…), qu'en habitat collectif et public (chaufferie-bois etc.).

La France est un pays évolué dans le domaine des ressources énergétiques renouvelables, ces dernières constituant le deuxième poste de notre production nationale d'énergie, après le nucléaire, mais bien avant toutes les énergies fossiles réunies. Par une gestion raisonnée de ses forêts, la France fait la part belle à ce type de ressource renouvelable. Grâce à la filière bois et aux autres énergies écologiques et économiques, plus de 12% de nos besoins énergétiques sont comblés.

Le bois dans notre confort quotidien

De plus en plus de personnes ont choisi de se chauffer au bois, selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (l'ADEME), près de six millions de ménages français y auraient recours. Les ventes d'appareils permettant de se chauffer au bois augmentent d'environ 5% par an… Il est important de bien choisir son appareil de chauffage au bois. Vous disposez de trois systèmes différents qui ont chacun leurs avantages :

Le premier est le poêle. Ce dernier diffuse la chaleur par rayonnement, convection ou par association des deux systèmes. D'un fonctionnement très simple, le principe de convection se résume ainsi : l'air réchauffé par le foyer attire l'air ambiant, plus frais, qui se réchauffe à son tour et se diffuse au travers des grilles de sortie.

Les poêles à bois fonctionnent soit avec des bûches, soit avec des granulés. Les granulés ont l'avantage de pouvoir être stockés dans un réservoir à l'arrière du poêle et sont amenés progressivement dans le foyer. Les appareils à granulés présentent une plus grande durée d'autonomie et ont un rendement qui atteint 85 %. Mais ils sont plus bruyants et nécessitent une alimentation électrique.

Les chaudières quant à elles présentent l'avantage d'être à bois, à granulés ou poly-combustibles, permettant ainsi d'alterner bois et granulés. Elles ont toutes un très bon rendement (80 %).

Enfin, les cheminées à foyer fermé ont un rendement variant entre 60 et 80 %.

En revanche, les cheminées à foyer ouvert, malgré leur charme, ont un rendement médiocre (10 %), elles ne sont donc pas considérées comme des appareils de chauffage à part entière.

Il faut garder à l'esprit que nous maîtrisons de A à Z cette énergie renouvelable qu'est la filière bois. Les entreprises françaises peuvent générer cette énergie écologique à moindre coût, préservant ainsi la planète tout en réalisant des économies.
Pour nous, particuliers, il est possible également d'utiliser cette énergie verte en en retirant de nombreux avantages... il suffit de s'en donner les moyens et d'envisager une petite installation.

Ensuite, en comparant ce nouveau mode de chauffage à l'ancien provenant d'énergies fossiles, on s'aperçoit des économies réalisées. En complément de son intérêt évident pour la planète et l'écologie, la filière bois utilisée dans le chauffage présente des atouts économiques indéniables.

Faire le choix du chauffage bois... Pourquoi pas ?

Le chauffage au bois a un coût de l'ordre de 40€ environ par MWh, sachant que les besoins d'un ménage en maison individuelle sont généralement compris entre 21 et 24 MWh, le calcul est vite fait, il s'agit d'une solution de chauffage des plus économiques. Si l'investissement de départ reste important (il faut compter entre 1500€ pour l'achat d'un poêle à bois ou d'un foyer fermé à 4500€ pour l'acquisition d'une chaudière à bois), il est vite amorti grâce aux économies réalisées chaque année.
De plus, le bois est une source d'énergie renouvelable et inépuisable qui peut être disponible localement. En brûlant, il rejette le gaz carbonique qu'il avait fixé lors de sa croissance ; l'impact sur l'effet de serre, responsable du réchauffement climatique notamment, est donc neutre.

Vous êtes convaincus de l'intérêt de passer au chauffage à bois ? Il ne vous reste plus qu'à choisir l'appareil de chauffage qui vous conviendra le mieux, pour cela, il faut connaître sa puissance (mesurée en kWh) et son rendement. Le rendement thermique correspond au rapport mesuré entre la quantité d'énergie restituée et celle consommée. Plus le rendement augmente, plus la consommation de bois sera moindre pour une puissance donnée.

Il est intéressant de savoir qu'un label «Flamme Verte» existe et qu'il est mentionné sur certains appareils de chauffage au bois. Créé par l'ADEME et les fabricants, ce label garantit aux chauffages au bois des rendements énergétiques minimums, un seuil maximum d'émission de monoxyde de carbone et une indication de la puissance en kWh. Ce label présente l'avantage supplémentaire de vous permettre de bénéficier du crédit d'impôt « Développement durable » si vous faites l'acquisition d'un appareil de chauffage au bois labellisé «Flamme Verte».

Partager