Isolation phonique

Un confort au quotidien

À la ville surtout, les bruits de la rue peuvent paraître trop importants quand on est chez soi, tranquilles. Que ce soient les voisins qui partent travailler dès l'aube et qui oublient que vous dormez encore alors qu'ils démarrent le moteur de la moto ou parlent comme si c'était le plein jour, ou bien les engins de travaux, les tondeuses qui n'ont pas de pitié pour vos oreilles ou encore tout simplement le bruit de la circulation, la nuisance sonore peut sembler insupportable au quotidien.

Demander aux voisins de faire moins de bruit peut être mal pris, et empêcher les voitures de circuler est de l'ordre de l'impossible. Pourtant certaines nuisances sonores, peuvent provoquer des maux de tête, de la nervosité, voire de l'hypertension quand elles deviennent insupportables. Il semble donc évident de chercher les moyens qui sont en mesure de nous rendre notre tranquillité, plutôt que de penser à déménager.

En effet, vous savez que les bruits sont véhiculés par l'air, alors plus vous empêchez l'air d'entrer chez vous, moins vous entendrez les sons du dehors. Tout comme l'isolation permet d'empêcher le froid d'entrer chez vous, elle laissera le son dehors. Si la nuisance vient d'une voie à grande circulation passant au bout de votre jardin, construire un mur végétal peut aussi freiner l'entrée des bruits de voitures dans votre jardin et donc de votre maison. Si elle vient de vos voisins de l'étage supérieur (les enfants qui on des jeux bruyants dans leur chambre) ce sont les sols qu'il faut isoler, voire les plafonds des pièces inférieures.

En termes d'isolation phonique, vous avez le choix entre différents matériaux et solutions selon le type de bruit que vous désirez éviter.

On peut ainsi isoler les murs, les fenêtres, les portes, les plafonds des pièces à protéger, ainsi que les sols des pièces d'où proviennent les nuisances.

Toute une sélection de produits est donc à votre disposition pour ce faire. En ce qui concerne les murs, la solution la plus usuelle est l'adjonction de panneaux sandwich d'épaisseur variable qu'il suffit de poser au mur. Il existe aussi des isolants sur ossature métallique ou des contre-cloisons plus décoratives.
Pour les nuisances inter-étages, les solutions vont pour la moins coûteuse des moquettes épaisses aux parquets  flottants à la dalle flottante ou au faux plafond sur ossature contenant un isolant.

En ce qui concerne les portes, vous pouvez aussi les isoler contre le bruit en consolidant les joints et selon l'épaisseur de la porte lui appliquer une plaque de laine de verre recouverte selon vos goûts.

Pour finir, on pense souvent à l'isolation des fenêtres pour éviter l'entrée du froid, mais elle est aussi efficace contre la propagation des bruits extérieurs. En effet, un survitrage posé sur vos menuiseries que vous tenez conserver est une première solution, la moins coûteuse. En appliquant une plaque de verre sur les moulures de la fenêtre grâce à des charnières, vous créerez un espace d'air qui agira comme un double-vitrage en bloquant les sons. Le double vitrage est donc une solution aussi si vous aménager pour la première fois une maison ou si vous désirez changer vos fenêtres. Tout comme le survitrage, la création d'un espace d'air entre deux verres d'épaisseur variable est très efficace. Le triple vitrage est de plus en plus répandu de nos jours, son grand avantage est plus thermique que phonique.

Ces travaux peuvent vous sembler onéreux, mais il existe des réductions fiscales diminuer le coût, si vous entrez dans des conditions particulières, comme isoler votre habitation principale ou le faire faire par un professionnel, notamment. L'ANAH vous propose aussi des primes sous certaines conditions. Seuls les types d'isolation qui permettent des économies d'énergie sont admissibles à ces aides.

Parce que bénéficier d'une qualité de vie sans nuisances sonores n'a pas de prix, n'hésitez pas à vous renseigner. Le bruit n'est pas une fatalité

Questions Santé :

  • les risques de nuisances sonores en voici quelques symptômes
  • Stress, fatigue, insomnies, dépression, hypertension - etc.
Partager